La bibliothèque
Infernum, c'est quoi ?
Races magiques
Factions
Temporalité : Nous sommes en 2018, entre le 21 juin et le 21 novembre.
Londres, la capitale des opposés : traditionnelle mais moderne, innovatrice mais conformiste... A travers la fumée, les gens feraient mieux d'observer. Ils devraient remarquer que là, une femme vient d'allumer sa cigarette sans utiliser de briquet ; qu'ici, un petit enfant s'amuse à demander aux passants "s'ils sont bien éveillés". Ouvrir les yeux. Sur une ville dont l’atmosphère de mystères n'est peut-être pas aussi fantaisiste qu'on le croit...LIRE LE CONTEXTE
Chapitre 2 : L’explosion provoqué par un fidèle de Weknow a ébranlé le monde informé. La Triade décide de mettre en place un couvre-feu et de durcir les règles. Se rendre à l'Intrigue

Playlist d'Infernum
Partagez | 
 

 I. CONTEXTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
notitia
Messages : 187


Carte ID
Métier:
Disponibilité RP:
Talents/Pouvoirs:
MessageSujet: I. CONTEXTE   Dim 28 Jan - 21:04




Le mouvement continu et insensible de la foule ressemble à toutes les grandes villes. Les venants sont noyés par le melting-pot qui a fait la renommée de l'endroit ; à force, ils ne s'attardent plus sur les détails. Crêtes colorées, maquillages, kilts, cardigans et chapeaux saugrenus se croisent dans un fouillis de passages continuels... Londres, la capitale des opposés : traditionnelle mais moderne, innovatrice mais conformiste, raffinée, mais sale. Sale, dans ses entrailles victoriennes, sa brume et sa pluie. Les taxis ont remplacé les calèches et les hobos sont les nouveaux vagabonds, mais le temps, lui, est resté le même.
À travers la fumée, les gens feraient mieux d'observer. Ils devraient remarquer que là, une femme vient d'allumer sa cigarette sans utiliser de briquet ; qu'ici, un petit enfant s'amuse à demander aux passants "s'ils sont bien éveillés" avant que sa mère, anxieuse, ne lui somme de se taire.
Ouvrir les yeux.  
Sur une ville dont l’atmosphère de mystères n'est peut-être pas aussi fantaisiste qu'on le croit...

Dans l'ombre, une communauté existe.

Elle a toujours été là : la magie. Toujours été appréciée et crainte, la magie a façonné ses enfants au fil des millénaires.
De leur existence, on en garde des traces dans les livres. On leur donne des noms marrants et banalisés : vampires, loups garous... Mais en réalité peu connaissent la véritable histoire : celle des sorciers.
Certains se mélangent mieux que d'autres, leur comportement est fait de choix, d'habitudes et d'instinct.
Ils sont une société silencieuse aussi vieille que le monde, régie par un système réglé comme les aiguilles du Big Ben. Et pourtant, ce sont bien ceux qui ont abandonné la magie qui possèdent le plus de pouvoir...
Quant à l'avenir, qui sait ?

Peut-être... que vous en ferez partie ?

se laisser guider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
notitia
Messages : 187


Carte ID
Métier:
Disponibilité RP:
Talents/Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I. CONTEXTE   Mer 30 Mai - 12:23


INTRIGUE I



Résumé : La manifestation a bien eu lieu et a vite dégénéré une fois que la Triade est venue la désamorcer. Au milieu de la cohue et des combats, le pire est survenu : une bombe a éclaté. L'explosion a fait 81 morts et d’innombrables blessés ; elle a créé un nuage bleu qui a fait apparaître le smiley de Weknow dans les airs.
Dès lors, le plan zone noire est déployé par la Triade.

Weknow devient ennemi public numéro 1. Un couvre-feu est instauré en ville et des restrictions devront être suivies par les informés de tout le pays.




Dans la nuit, ses lumières urbaines.
Et au sein d'entre elles, les sirènes,



belles,



belles,



étaient si



belles.




Une semaine que le journal informé tourne en boucle.
Une semaine où on peine à y croire.

Une semaine où l'on n'a plus qu'une date à la bouche : le 12 Juin.

Cela se remarque, cette différence, chez certains passants qui traversent les rues : ils se hâtent de passer et affichent une mine grave.

Dans un parc, deux femmes âgées échangent à voix basse.

— Le Conseiller avait prévenu des risques.
— Mais ils ont tout de même manifesté. Ces gens sont dangereux.


Non loin de là, le patron d'un bar Open Eyes se chamaille avec un client  : il en a assez d'entendre le poste de télévision déblatérer les nouvelles réformes. Il en est certain, cela va lui coûter son affaire. Mais l'autre trouve "qu'il était enfin temps qu'ils interviennent"

— Temps de quoi ? Alors n'importe quel malade pose une bombe au nom de Weknow et ça y est ? C'est l'armada ?

— Tout ce que je dis, c'est que la Triade aurait dû sévir bien plus tôt. C'est ce qui arrive quand on laisse trop de liberté à des anarchistes...


Pendant qu'ils se disputent, des images qu'on préférerait oublier continuent de défiler sur le poste télévisé accroché au-dessus de leur tête. L'on y voit le coeur désincarné de la ruelle St Axe, les secours qui accourent, les miliciens qui emportent les cadavres et les dernières volutes d'une fumée bleue.

Et la journaliste de l'Oracle répète ce qui s'est dit toute la semaine :

Un membre de Weknow aurait infiltré la manifestation et posé une charge sous le capot d'une des voitures arrêtées dans la ruelle. Nous n'avons toujours aucune piste sur son identité. La Triade mène activement l'enquête aux côtés de Ligma.

Le choc a éventré une partie de la façade en pierre. La bombe, d'origine artisanale, a explosé à 15h48. Sa fumée bleue a dessiné le symbole de Weknow au-dessus des victimes.
Toute la communauté informée est en deuil.

On dénombre 81 personnes décédées dans l'explosion, dont sept étaient des lambdas.

Le quartier a été bouclé. Comme vous pouvez le voir derrière moi (elle désigne la zone cachée) les grandes bâches noires en fibre de holo, montées depuis la catastrophe aux deux extrémités de la rue, sont toujours là. Rien n'est visible de l'extérieur. Mais d'après nos informations, les fourgons qui en sortent débarrassent maintenant les derniers gravas laissés par l'explosion.

Parmi les lambdas, l'on a fait croire à une dangereuse fuite de gaz dans un des immeubles et qui n'aurait fait aucune victime.

Des effaceurs sont venus du monde entier : Paris, Hong Kong ou encore Budapest, pour porter renforts à des membres de l’alignement débordé.

Le Japon aussi est en émoi, depuis qu'au lendemain même de cette tragédie une bombe a éclaté dans l'hôpital de Cristal Palace de Tokyo.
Une chance, aucune victime ne fut à déplorer cette fois.

Londres, dans la peine et la douleur, aspire à se reconstruire. Une semaine après la catastrophe, le Conseiller appelle les habitants à une minute de silence et...


Mais sa voix n'est plus audible, car le patron vocifère maintenant si fort que les têtes se tournent.

— Qu'on fasse sortir ce connard de fasciste de mon bar  !"

Cela ne fait qu'une semaine et, quelque part, le fait que le temps continue semble offenser la mémoire des victimes. Une cellule de soutien psychologique a été ouverte dans le hall de Cristal Palace. Les quartiers réputés pour leur clientèle d'informés sont devenues très calmes depuis l'explosion.

Et Weknow... oh Weknow, devient une insulte.

Le pays tout entier est en état de crise.

Le communiqué du Conseiller a encore du mal à être assimilé.
Mais c'est pourtant bel et bien vrai.
La Triade vient de déployer le plan zone noire.

Cette mesure appliquée en France lors de la Seconde Guerre mondiale, et qui visait à garder la population informée sous contrôle pour sa sécurité, est ici repris par le siège triadique de Londres.

Assignations à résidence, couvre-feu, fermetures de certains lieux, interdictions de manifester et traques sans relâche de tous ceux qu'on soupçonnerait appartenir à Weknow.

L'information passe en boucle à la télévision et à la radio. Les phrases défilent autant de fois que possible.

La zone noire ne sera levée qu'une fois tout danger de Weknow écarté.

1 - Pour permettre un meilleur contrôle sur les regroupements civils, un couvre-feu est mis en place dans la ville du Grand Londres : de 23h à 6h. Durant les heures du couvre-feu, toute personne non accréditée par une autorité supérieure devra regagner son foyer.
Les tiers travaillant au-delà de 23 h et avant 6h devront convenir de nouveaux horaires ou fermer temporairement leur établissement jusqu'à la levée de la zone noire.


2 - Dans le cadre de la lutte anti-Weknow, Ligma est à présent en collaboration directe avec la Milice. Les perquisitions de la milice pourront se faire dans la demeure de tiers, à toute heure du jour ou de la nuit, et sans autorisation préalable.

3 - Tout individu dont le pouvoir est jugé utile à la Triade pourra être sommé de collaborer avec la milice ou l'alignement dans le cadre de la lutte anti-Weknow

4 - Il est interdit de faire l'apologie de Weknow, de véhiculer les idées extrémistes de Weknow ou d'offrir la protection à des membres de Weknow.


Voilà que des familles plient déjà bagage pour s'installer à l'étranger.

Des membres de la Triade et de Ligma ont donné leur démission.

Des bagarres particulièrement violentes ont éclaté, notamment à The Doyent où des surveillants hors d'eux ont refusé de laisser passer les agents de la Triade.

La directrice du manoir est rapidement intervenue pour calmer les esprits : elle a laissé les miliciens emporter certaines de ses créations jugées, d'après la Triade, potentiellement dangereuses, sous le regard outré de ses protégés.

Un nombre incalculable de vidéos, commentaires, articles donnent leur opinion sur les réseaux sociaux ; chaque jour elles sont effacées. Pour les messages trop suspicieux, les fautifs se voient tracés, avertis d'une lettre qui les informe qu'au prochain avertissement, ils risqueront des sanctions.

Mais plus important encore, OTAKA a réagi. A travers des pops-up, d'articles automatiques retransmis par un algorithme, elle informe à la population ne pas avoir commandité ces attaques. Elle assure qu'il s'agit de cas isolés ayant agi de leur propre chef et dont les revendications ne sont pas celles de Weknow.

"Weknow are not terrorist" Que l'on peut lire, sur internet, sur des murs, à côté d'autres phrases qui sont en attente d'être effacées.

Weknow : Killer

Weknow that you were evil


La pilule passe mal. Après tout, Zen ne voulait-il pas faire exploser une bombe, lui aussi ? Et si Weknow attire à lui tous les anarchistes extrêmes, comme cela a pu se confirmer lors de ce déferlement de violence, alors ne sont-ils pas, au final, dangereux ?

L'on dénombre pas mal de personnes en fuite.

Ligma se voit rempli de civils jugés pour avoir désobéi au couvre-feu, pour avoir revendiqué leur soutien à Weknow, ou pour avoir plaisanté en prétextant cacher des fidèles de Weknow... la liste des interpellés s'allonge.

Les miliciens patrouillent la ville dans leur tenue baignée de holo, armes à la main, ils deviennent rapidement les seuls informés qui sillonnent les rues une fois 23h passée.

La psychose s'installe, entre voisins... entre amis, aussi.

La zone noire est là.
Et vous devrez choisir... comment vivre avec.


Résumé : Un des membres d'OTAKA, groupe créateur de Weknow, a été abattu par la Triade.
En hommage à sa mort, les anglais qui étaient pour son combat annoncent qu'ils manifesteront dans les rues de Londres malgré l'interdiction donnée à un tel rassemblement.



En ce jour du 2 juin, à 22h,  l'un des membres d'OTAKA a été abattu.

Malheureusement pour le gouvernement, les retombées se sont fait ressentir dès le lendemain. La résistance s'est préparée pour lui rendre hommage. Des messages ont été envoyés en masse sur les réseaux sociaux et malgré leur suppression immédiate par les informaticiens de Cristal Palace, des marches funèbres semblent bien prêtes à s'organiser un peu partout dans le monde. A Londres, on attendrait pas moins de 200 personnes qui risqueraient de se manifester à la vue des lambdas. (Et plus de 400 au Japon.)

La panique se fait sentir parmi les rangs d'une Milice qui se prépare. Un communiqué du Conseiller va être donné ce soir, le 3 juin,  lors du journal télévisé des informés.
Il est inconcevable que les lambdas soient témoins d'une telle manifestation, plus pacifique soit-elle.
La tension est palpable.
Ceux qui soutiennent WEKNOW sont hors d'eux et réclament vengeance. Des parents ont décidé de ne pas envoyer leurs enfants à Cristal Palace durant les prochains jours, craignant qu'un incident n'éclate en ville. En réalité, on croise moins d'informés dans les rues, ces derniers préférant rester en sécurité chez eux.
Ce qui ne paraissait être qu'un groupuscule au smiley marrant et à la notoriété plus distrayante que sérieuse devient soudainement un danger réel.

On dénombre déjà plusieurs tags du smiley bleu sur les devantures des bâtiments lambdas.
Ligma est activement sollicitée, les effaceurs enchaînent les nuits blanches et des troupes de miliciens, dans leur tenue baignée de holo, patrouillent la ville, armes à la main.

Le climat s'est brusquement modifié. Certains parlent déjà de menaces terroristes.

Les informés qui ne sont pas abonnés à la box bleue tentent de s'inviter chez ceux qui la possèdent. Les discussions ne tournent plus qu'autour de WEKNOW, alors même que, quelques jours auparavant, il existait encore des informés qui ne connaissaient même pas son existence.

Personne ne sait réellement ce qu'il adviendra par la suite, mais nombre de théologiens assurent éprouver un mauvais pressentiment.

___________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I. CONTEXTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Le Contexte du RPG
» Contexte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infernum :: ∫ À la frontière ∫ :: Au Commencement :: ➲ L'univers en bref-
Sauter vers: