Playlist d'Infernum
Partagez | 
 

 Milàn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Milàn James
on efface et on recommence


avatar

Messages : 53

En savoir plus
MessageSujet: Milàn   Dim 29 Juil - 20:05

« Il y a, dans la marée des choses humaines, un reflux.
Un reflux qui porte les espérances naufragées des
hommes dans un port assuré, quand la tempête est
passée…
Il me semble que ceux qui vivent aujourd’hui, survivent
à un âge de désespoir. »



23 Mai 2015

Le paysage défilait à l'allure vive d'un film qu'on aurait passé en accéléré. Tout semblait s'effilocher comme une trainée de poussière. Des gens sur les trottoirs, aux autres véhicules, en passant par un décor qu'il devinait parce qu'il le connaissait plus que grâce à ce qu'il voyait.
Son estomac et son cœur étaient restés quelques mètres plus loin, là où il avait entamé l'accélération de la Tomahawk 8300 et la sensation procurée par la vitesse paraissait s'emparait de chaque parcelle de sa peau. Sur sa nuque, il sentait le picotement familier du frisson grisant, ses mains vibraient au sein des gants qui enserraient le guidon, alors que ses cuisses, cramponnées à la bécane l'enlaçaient presque amoureusement.

Sa tête se vidait des pensées nauséeuses alors qu'elle s'emplissait des sons et vibrations incombant à la puissance de son véhicule. Il lui semblait les laisser en arrière, filer plus vite que les ennuis, que les questions, que les doutes et la culpabilité. C'était presque lui qu'il parvenait à laisser derrière.
A contre cœur, il ralentit cependant, ne voulant pas attirer davantage l'attention des lambdas. Pareille à une protestation, la Tomahawk émit un geignement plaintif en décélérant et retrouva une allure plus proche de la norme.

Il avait toujours aimé la vitesse et les sensations fortes. Il affectionnait les défis, la possibilité que tout s'arrête brusquement. Cela lui faisait aimer davantage la vie qu'il menait.
Il fila plus modérément vers Soho et entreprit d'aller en arpenter les ruelles pour y passer la nuit. Il ne dormirait pas, une fois encore.


Des enseignes lumineuses de toute part, des rires, des cris et du mouvement. A toute heure du jour ou de la nuit, Soho vivait et vivait bien. Parfois, il y passait uniquement une heure pour s'emplir de cette fureur de vivre, pour s'assourdir de ce bruit qu'il trouvait insoutenable et goûter enfin au plaisir de le fuir et de retrouver le calme de sa solitude. Il flirtait avec les limites du supportable, ses propres limites, jouait à les franchir d'un pied pour avoir le loisir ensuite de regagner sa zone de confort en grand maître de son destin.

Parfois il passait la nuit en bonne compagnie. Avec sa carrure et son visage d'écorché vif, il avait un certain succès et attirait les regards. S'il se moquait un peu de son physique, il avait en cela l'avantage de ne pas avoir à faire d'efforts pour plaire.  Alors il n'était pas rare qu'il ne rentre pas, ou pas seul. Cela semblait une bonne idée sur l'instant, mais ne le laissait que plus morose au petit matin, confronté à un simulacre de sentiments qui n'en étaient pas.

...


Executive

Brett McLeod.
Urgent.

Reçu.



Pas cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infernum.forumactif.com/t196-milan-james
 
Milàn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miléna Di Marzo (terminé !)
» Miléna's phone
» [FanFiction] donjon milénaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infernum :: ∫ À la frontière ∫ :: Paperasse :: JOURNAL INTIME-
Sauter vers: