Playlist d'Infernum
Partagez | 
 

 Ville de Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SALEM
notitia


avatar

Messages : 120

En savoir plus
MessageSujet: Ville de Londres   Ven 23 Fév - 7:27



Je ne suis qu'un chat ! Mais ma maîtresse n'a pas arrêté de me raconter ça et là comment c'était Londres -moi, si vous voulez mon avis, je trouve que l'endroit est sale et rempli de drogués. Je voulais juste qu'elle me grattouille le dos mais les humains, mrrr ! Alors si Londres vous est méconnue, faisons une petite balade ensemble. Je suis d'humeur à me dégourdir les pattes !


Londres est cosmopolite. Les nationalités s'y brassent avec une certaine aisance, ce qui est assez surprenant compte tenu du caractère foncièrement traditionnel des anglais ! Même si mrrr on y ressent toujours les jouxtes entre communautés, c'est puuurrrment humain ce comportement détestable

Les Londoniens sont fiers de leur culture, de leur reine et de leur histoire.
Saviez vous qu'à Londres, les "taxieurs" se doivent de passer un diplôme particulièrement difficile pour avoir le droit d'exercer ? Il paraîrait que les taxis de Londres représentent l’identité de la ville !

Soucieux des identités....  Pas rare de voir des indiens ou des russes, pour ne citer qu'eux, continuer leurs traditions dans des lieux aménagés par la ville.

Certaines communautés se prennent vraiment au jeu. Ma maîtresse m'a assuré qu'il "ne fallait jamais dire à un fier écossais qu'il est un anglais !" Ou on risque de le vexer !

Pas rare, non plus, de voir une dame en pyjama et aux cheveux teints en bleus faire ses courses dans la supérette du quartier sans que cela choque. Malgré cette idée "snobinarde" du Lord anglais, les londoniens sont en réalité plutôt cool ! Par contre, il est vrai qu'ils sont plus courtois.

Un pays ouvert mais qui, en même temps, est très à cheval sur ses principes. A Londres, vous y êtes bienvenue tant que vous acceptez la politique de la ville. Le respect se donne comme il se reçoit et les règles doivent être suivies.

La Triade applique ce même fonctionnement : des différences, des tensions certes il y en a, mais la liberté est offerte à chaque surnaturel tant qu'ils acceptent la politique mise en place.

Selon les quartiers, le lait est laissé à la porte, le journal aussi. Dans les parcs, les écureuils se promènent sans craindre de représailles. C'est très tendre les écureuils. La confiance est donnée dès le départ, dans le bénéfice du doute : des lois sont établies et tant que les informés les suivent on les laisse plus ou moins tranquilles... mais s'ils bafouent la politique établie, alors la sentence sera directement appliquée.


A Londres, on aime bien écouter l'avis de la population... et ce dans un but bien précis. Un peuple qui n'aime pas sa ville ne lui sera jamais fidèle. Le référendum étudie scrupuleusement les votes de ses électeurs. (le Brexit en est un bon exemple.) -moi tant que j'ai des croquettes, j'en fais pas tout une souris !

Même si les enjeux politiques et financiers passent avant tout. Dans la City, à côté des monuments classés, on retrouve des buildings privés, des hautes tours, des bureaux et espaces réservés aux entrepreneurs : tout est fait pour assurer une pérennité économique. Dans le Nord-Est,  des logements créés spécifiquement pour les J.O se sont vus ensuite revendus aux londoniens. Le mélange de la culture et du développement est omniprésent - c'est atypique, vous imagineriez, vous, construire un grand building à côté de la tour Eiffel ?!

Les londoniens ne font pas la bise : on sert la main et une fois suffit. -moi je ne fais ni l'un ni l'autre. Le tea time est une habitude appréciée. Si en France c'est le vin, à Londres c'est la bière ! Boire est une coutume très reliée aux pubs londoniens. Après son travail, il n'est franchement pas rare de participer à un "after work" où  les collègues se rassemblent sans plus penser à la hiérarchie (on parle de généralité, mais cela diffère d'un bureau à l'autre bien sûr) On boit, on rit et on échange au comptoir. Discuter est une chose qui devient plus naturel ; le problème restant l'abus d'alcool qui est un fléau récurent chez les jeunes.

Niveau météo, malgré les idées reçues, il ne pleut pas tant que ça !


Meow.. allons y, c'est l'heure de se promener maintenant ! On restera aux alentours de là où y'a du monde, vers le centre, parce que plus en s'éloigne plus je crains de pas retrouver la maison !





Bon, tenez la carte, moi j'ai des pattes c'est pas pratique !

La petite zone rouge numéro 6 on dirait une ville dans une ville ! Plein d’immeubles avec des vitres toutes lisses au milieu de bâtiments en pierre ! (La City)

Il y a un pont aussi avec des tours hautes. On le confond avec d'autres ponts plus loin.  C'est normal, ils se ressemblent tous !



(London bridge)


et aussi une drôle de structure qu'ils appellent le cornichon -moi je trouve que ça ressemble plus à un suppositoire, et ma maîtresse parle d'autre chose avant de glousser bêtement... incompréhensible.



(30 St Mary Axe)


Pas loin à l'Ouest, il y a des monuments plus vieux aussi, victoriens que me souligne à chaque fois ma maîtresse ! Numéro 3 ! (City of Westminster)


A côté de l'eau que je déteste (Zone Westminster) une grande tour vieillotte avec des aiguilles. Toujours plein d'humains gras et transpirants se pressent pour le prendre en photo !



(Palais de Westminster avec Big Ben)


Oh oui, je devrais vous dire, peut être, qu'en 1666 un grand incendie a brûlé tout le point rouge numéro 6... je le sais, j'y étais et les lumières étaient très belles! Ma maîtresse serait pas contente que je résume comme ça. Elle dirait qu'il y a des bâtiments très importants que j'ai pas cités, mais on s'en fiche elle n'est pas là... continuons ! Si on va vers le Nord du Centre, le monde s'accentue. (West End) Il y a plein de boutiques, certaines avec des devantures noires et plein de lumière (oui c'est vraiment plein de plein!) avec des images de femmes sans trop d'habits -elles n'ont pas froid ?!- et des objets très longs... Un Six shop ou quelque chose comme ça. Egalement Chinatown que je me souviens.  Puis beaucoup d'hommes qui se tiennent la main, des cinémas, bars, boites de nuit, un immense marché couvert très connu(le marché de Covent Garden). Il y a aussi un petit coin plus calme et luxurieux mais y habiter est impossible, sauf si vous êtes un éminent millionnaire. (Mayfair) Mais il y a trop de monde, allons plus au Nord !



(ruelle avec bon nombre de comédies musicales)


Là c'est mon quartier favori, numéro 4 ! Je suis un chat qui aime pas quand  c'est trop bruyant, mais qui aime pas non plus quand c'est trop calme, et Camden est parfait pour moi. Surtout que les passants viennent tout le temps me caresser : des artistes, gens avec des crêtes sur la tête et de la musique avec des guitares, des façades avec plein de choses marrantes accrochées dessus et des marchés avec des objets qui se balancent. Si ça ne tenait qu'à moi, je vous abandonnerais ici... mais j'ai vraiment envie de marcher.



(Camden)


Si on va vers l'Est, c'est plein de maisons assez sympathiques qui se ressemblent. Numéro 5 ! J'aime me poser à la fenêtre et gratter pour voir si quelqu'un me laisserait un bol de lait. C'est l'endroit préféré du Fatum, il s'amuse à marcher dans les ruelles piétonnes et toucher du doigt des gens au hasard en disant qu'ils vont mourir dans quelques jours.



(Islington)



Si on continue vers l'Est, c'est un endroit que ma maîtresse apprécie. Oh moi cet endroit m'ennuie... numéro 7 ! Il y a plein de gens avec des barbes taillées qui se prennent pour je sais pas quoi, et des boutiques du style chic mais artisatanal. On leur donne un terme, comme quand on éternue... Hips ! Hipster! Voilà. Quand je dis ça, ma maîtresse lève les yeux au ciel. Des artistes aussi, de la verdure, ah et le truc Olympique. Bon... On descend maintenant ?



(Hackney)


Zone 8 ! Ici, je trouve les gens souvent triste. Je l'appelle la zone grise, parce que les bâtiments se construisent vite et que c'est gris, gris ! On l'appelle le East End . Y'a des tours qui se dressent, des endroits mieux que d'autres, un fort taux d'inégalités. Jack l'Eventreur a fait ses petites parties dans le lieu, et beaucoup de travailleurs.... eh bien travaillent trop. Je comprends pas pourquoi c'est le borough préféré de ma maîtresse. Elle dit que là, c'est authentique avec ses grands marchés et ses communautés mélangées et parfois dangereuses et que justement, les gens sont plus sincères quand ils sont tristes. Allez comprendre.



(Tower Hamlets)


Là on traverse la Tamise sur le pont, celui qui se confond avec l'autre ! (Tower Bridge) Il tient son nom de tours et tout pas loin, sorte de château, m'en demandez pas plus je suis qu'un chat...

On arrive à Southwark, non rien à voir avec les petits bonhommes grossiers, vous vous trompez de syllabes ! Avant c'était pas super, maintenant ça devient un peu plus super. Réaménagement qu'ils disent... d'accord, et alors ?



(Southwark - un pub plutôt connu, Anchor Bankside)


Plus à l'est (Lewisham) c'est pas très tranquille. Des bagarres, des vols, c'est relativement pas touristique et les jeunes tournent en rond, pas des grands chanceux. Dans le même temps, les loyers sont pas chers qu'elle dit ma maîtresse et plein de petits marchés ! Les gens sont pas tous méchants et ça ressemble à n'importe quelle banlieue autour d'un centre et au final on apprend à l'aimer plus qu'un joli quartier propret...hmm, dans votre ville aussi ça existe, ce genre d'endroits, non ? (quartiers nooooords marseilleeeees)



(Lewisham - Peckham)


Vers l'ouest, un étrange village urbain. Lambeth, on voit très bien l'eau ici... trop bien (la Tamise). Il y a son lieu où les gens entrent dans les trains (gare de Waterloo). De nombreux touristes y affluent. Beaucoup de salles de spectacles et une grande roue à côté de l'eau (London Eye) Il y a aussi un drôle de château (le palais de l'archevêque de Cantorbéry). Un de ses quartiers, Brixton, est connu pour avoir un mélange de gens, marchés, galeries d'art ou quelques rues moins fréquentables avec ce que ma maîtresse appelle "gangs" de rue.




(Lamberth - London Eye)


Wandsworth et Richmond... hum, moi j'y passe pas trop. Une haute communauté de païens parce qu'il y a beaucoup de verdure, des grands terrains (Wimbleton) alors ils courent toute la nuit comme des troupeaux de vaches, n'importe quoi ! - loups, j'aime pas les loups. C'est un coin tranquille, un peu aisé mais sans trop l'être ; par contre mal desservi ! Prendre le train sera plus pratique car les lignes de métro sont pas directes ici.



(Wandsworth - The Waterfront)


Et on reprend le pont ! Olala encore un, c'est fou ça - hors de questions que je prenne un bateau, un chat est fait pour rester sur terre ! Vous risquerez pas de le confondre avec les autres par contre, il est triste au possible et on l'appelle... le pont de Wandsworth -nom d'une souris quelle originalité.

Ici, on retourne aux numéros. C'est le 1 ! Bon chic bon genre mais très vivant, pas trop luxurieux non plus, sauf si vous vous approchez du côté limitrophe Est. Une grande vie le soir, des pubs, bars, des balades en vélo... j'ai pas grand chose à dire dessus -les chats ne sont pas des fans de pubs.



(Fulham)


Numéro 2. Là, on arrive dans des lieux très jolis. -moins joli que Camden selon moi ! Ils aiment pas les chats noirs et ils prennent leur distance avec ma maîtresse comme si elle pouvait leur refiler la rage. Ils ont souvent des caniches ou des tout petits chiens, plus petits que moi, avec des vêtements parfois. C'est si propre que je sais jamais où je dois faire mes besoins.



(quartier de Kensington)


S'aventurer plus loin, dans les autres boroughs, est à tenter. C'est généralement plus calme, mais tout dépend de l'endroit. Mais avec vos écrans lumineux, vous pouvez tout savoir dorénavant.... non ?!
Pour rentrer chez moi, je vais prendre un taxi maintenant, si vous voulez bien m’excuser. J'ai un peu mal aux pattes.


___________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ville de Londres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infernum :: ∫ À la frontière ∫ :: Au Commencement :: La Bibliothèque-
Sauter vers: