La bibliothèque
Infernum, c'est quoi ?
Races magiques
Factions
Temporalité : Nous sommes en 2018, entre le 21 juin et le 21 novembre.
Londres, la capitale des opposés : traditionnelle mais moderne, innovatrice mais conformiste... A travers la fumée, les gens feraient mieux d'observer. Ils devraient remarquer que là, une femme vient d'allumer sa cigarette sans utiliser de briquet ; qu'ici, un petit enfant s'amuse à demander aux passants "s'ils sont bien éveillés". Ouvrir les yeux. Sur une ville dont l’atmosphère de mystères n'est peut-être pas aussi fantaisiste qu'on le croit...LIRE LE CONTEXTE
Chapitre 2 : L’explosion provoqué par un fidèle de Weknow a ébranlé le monde informé. La Triade décide de mettre en place un couvre-feu et de durcir les règles. Se rendre à l'Intrigue

Playlist d'Infernum
Partagez | 
 

  → Le quotidien des informés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
notitia
Messages : 187


Carte ID
Métier:
Disponibilité RP:
Talents/Pouvoirs:
MessageSujet: → Le quotidien des informés   Jeu 15 Fév - 2:30




Dans le monde vit une communauté : celle des informés. Ils connaissent l'existence de la magie et on apprit à la cacher aux yeux des lambdas.
Parmi eux on retrouve :

- des communs. La plupart d'entre eux sont dépourvus de pouvoirs magiques, mais quelques-uns possèdent un sixième sens.

- des sorciers qui manient leurs pouvoirs au moyen de sortilèges. (les thusiens, théologiens et païens)

Pour utiliser ses pouvoirs/son sixième, il faut avoir foi en sa magie.

La Triade est le grand manitou de ce système : elle s'assure que le secret de la magie soit bien gardé.

>Pour la Triade, un seul pan de texte concerne ce que tous les informés connaissent à son sujet.

Est-ce que les informés vivent comme les lambdas ?


Les informés n'ont pas une vie très différente. Ils font leurs courses dans les mêmes supermarchés, visitent les mêmes parcs d'attractions et paient leurs impôts comme tout le monde. L'argent et les banques sont également les mêmes.

Différence dans l'enseignement.


Les informés reconnus suivent leurs cours à Cristal Palace. (de la maternelle jusqu'à la possibilité d'un doctorat) Des bus scolaires desservent la plupart des arrêts de bus pour y emmener les enfants.

Un informé n'a pas le droit d'aller dans une école lambda.

Les parents peuvent tout à fait décider de donner eux-mêmes les cours à la maison. Ceux qui vivent éloignés des capitales suivent d'ailleurs leurs cours par correspondance

Il n'y a pas de cours de magie, l'enseignement est le même que celui retrouvé dans une école lambda.

Tous les dotés ne sont pas informés.


Les sorciers lambdas auront du mal à garder leur foi magique car celle-ci s'exprime à travers des croyances propres à leur race respective ; des croyances qu'ils ne connaissent pas. Mais le hasard existe. Exemple : Un païen lambda qui voue un amour profond pour la nature cultivera, sans le savoir, sa foi magique.

Les éveillés lambdas, s'ils croient en leur sixième sens, cultiveront leur foi magique.

Un doté lambda qui manifeste sa magie en public, si la Triade ou Ligma en entend parler, se verra recherché puis encadré par un instructeur.

Un instructeur est envoyé par la Triade. Il fait partie d'un pôle spécialisé qu'on nomme l'ajustement.

Quelques rares cas de nouveaux informés ont été pris sous les ailes de "pseudo résistants". Des individus qui sont contre la politique de la Triade et espèrent que le nouvel informé ne sera pas inscrit dans les Tables de l'Ordre.

(en soi, les exceptions se retrouvent partout dans le monde.)

Il existe des lieux spéciaux pour informés.


Des restaurants, des cafés, des boutiques, des cinémas, etc. On les reconnaît grâce à une petite pastille jaune collée sur les devantures, avec écrit dessus "eyes open"



Eyes open signifie que les murs du bâtiment sont composés d'un alliage spécial qui s'appelle "the holo"
The holo, c'est une trouvaille scientifique : une poudre synthétisée qui éloigne toute personne ignorant l’existence de la magie (les lambdas).

Les traîner de force à l'intérieur ne passera pas inaperçu et vous recevrez de sacrées représailles.

On ne rigole pas avec la pastille jaune. La coller sur un bâtiment lambda est passible d'une lourde condamnation.

Les particuliers ne peuvent utiliser the holo que pour les bâtiments.  Seule la Triade peut l'utiliser à des fins différentes. (Par exemple, la société sait déjà que les tenues des miliciens possèdent du holo.) Construire un bâtiment à base de holo demande pas mal d'argent... et de la patience. Votre demande par dossier sera étudiée. Quant aux travaux, ils seront supervisés par la Triade.
La production du holo est, elle, gérée par Cristal Palace.





Les lieux pour informés sont très appréciés.


Car les gens peuvent exprimer leur nature. On y verra un loup jouer avec un gamin dans un restaurant, une jolie femme commander un verre de sang, un homme bouquiner sans tenir son livre dans les mains... la liberté est donnée à tous : mais on vous juge capable de savoir vous maîtriser.

Les sorciers qui abusent de leur magie originelle deviennent de plus en plus fous.


Un sorcier doit espacer l'utilisation de son pouvoir originel pour recouvrer toute sa santé mentale. S'il en abuse trop, au fil des années sa folie finira par laisser des séquelles irréversibles.

Le fossé entre sorciers et communs se ressent.


Dans le secteur professionnel, c'est vrai dans certaines branches. Des postes sont difficilement cédés aux sorciers, car on s'imagine qu'il pourrait céder à la folie à tout moment.

Au quotidien, les préjugés sont tenaces. La différence provoque souvent le rejet d'une minorité, l'histoire l'a bien montré.
Mais dans les lieux informés le respect est présent, et un commun qui insulterait un sorcier pour sa nature se verrait vite remis en place par des personnes alentour.

Le monde des informés est plus dangereux.


Les informés doivent prendre l'habitude de composer avec les dangers du monde, c'est un état d'esprit. En revanche, les punitions sont beaucoup plus sévères pour ceux qui fautent.

En dehors des parents, il n'y a pas de représentant légal. Les orphelins informés sont donc plus ou moins livrés à eux-mêmes.

San, la directrice du manoir The Doyent, continue de mener son combat pour changer les choses. Elle est persuadée que les enfants livrés à eux-mêmes sont une cause redondante de la criminalité des informés. Mais la Triade n'agit qu'en punissant, et le problème reste en statu quo.

En revanche, les informés étant moins nombreux dans le monde ils sont devenus très solidaires. Adopter un informé est chose courante, et il y aura toujours au moins un établissement avec une pastille jaune où vous pourrez vous abriter.

Si on offre plus facilement sa confiance, c'est aussi car la menace de la Triade et de Hayes (un groupe de chasseurs cachés) en dissuade pas mal de commettre des délits. Ca, et le fait qu'une personne qui faute, c'est toute la communauté informée qui lui tombera dessus.

Le système judiciaire.


La Triade traite des cas qui l’intéressent. Quand bien même il s'agirait d'un meurtre, si la Triade ne trouve pas le cas digne d’intérêt, elle ne se chargera pas de l'enquête.

Pour les méfaits quotidiens et crimes que la Triade ne traite pas, Ligma prend le relai.
On sera donc jugé à Ligma dans un tribunal qui fonctionne comme tout tribunal lambda.

La population informée utilise le terme générique "d'Officiers" pour parler des policiers de Ligma.

Tout condamné est envoyé à Black Walls où il purgera sa peine. (la prison  de la Triade.)
Les suspects, eux, se retrouvent dans les cellules de Ligma.
Mais la Triade peut décider d'incarcérer qui elle veut.

Les peines.


Les peines majeures sont l'effacement ou l'exécution.
L'effacement est géré par un effaceur habilité à cette procédure et permet de rendre amnésique un individu.

L'effacement a une chance sur deux de provoquer la mort d'un sorcier. Être en contact prolongé avec la magie rend l'effacement caduc, car le cerveau recommence progressivement à se souvenir.

En peines mineures, on trouve généralement l'incarcération à Black Walls, des amendes ou/et des travaux d’intérêt général.

Les statistiques de la population.


A Londres, et c'est plus ou moins pareil dans le monde entier, on compte environ   1/3 d'informés pour 2/3 de lambdas. On a donc toujours plus de chances de tomber sur un lambda.

70% de la population mondiale est composée de communs.

La majorité des informés vivent dans une ville-siège de la Triade (il y en a six en tout)

La foi magique


Il ne suffit pas de croire en l'existence de la magie pour pouvoir l'utiliser : il faut avoir foi en elle.
La foi est d'ordre spirituel et touche à ce qui est enfoui au coeur de l'âme.

Pour mieux cultiver sa magie, chaque race de sorciers a développé des croyances auxquelles elle doit être dévouée si elle veut garder sa foi.

Les éveillés, eux, doivent activement croire en leur nature et accepter leur capacité.

Tous les dotés n'utilisent pas leur magie. Certains parce qu'ils sont lambdas, d'autres parce qu'ils trouvent la magie dangereuse ou encore parce qu'ils n'ont pas cultivé leur foi magique.
À dire vrai, pas mal de dotés vivent comme les communs sans pouvoir.

Tout doté qui n'exprime pas sa magie ressentira un manque en lui, et ce, jusqu'à la fin de sa vie.

Mélange des races.


Il faut faire la différence entre espèce humaine et race magique. Le métissage ne concerne que la partie physique (moitié anglais moitié indien par exemple.)
Le fruit d'une union entre deux races magiques est rare (1 naissance sur 10 000 se produit généralement) Et l'enfant exprimera soit la foi magique de son père,  soit celle de sa mère. S'il est moitié commun, il a donc une chance sur deux d'avoir une foi magique.

Tout informé doit être inscrit dans les Tables de l'Ordre.


On déclare la naissance de son enfant comme n'importe quel lambda.
Si on est inscrit parmi les informés, le système informatique le détectera. La Triade contactera alors les parents pour convenir d'un rendez-vous à domicile. Lors de ce rendez-vous, on procédera à la vérification de l'enfant (et ainsi connaître sa race magique.) Après cela, il sera à son tour inscrit dans les Tables de l'Ordre.

Un lambda nouvellement au fait de la magie, si la Triade accepte qu'il reste un informé, doit accepter d'y figurer.

Un enfant doté manifeste sa magie vers ses 5 ans.


On appelle cela l'aveu.  
Certains enfants ont plus de retard que d'autres, mais la foi d'un enfant se déclare généralement toujours. Sauf traumatisme. (un peu comme un enfant qui n'arriverait pas à parler à cause d'un choc)
C'est ensuite à l'individu d'entretenir cette foi, ou de la laisser mourir.

La vérification.




La Triade utilise un appareil, qu'on appelle un vérificateur, pour connaître la nature d'une personne. Le vérificateur ressemble à s'y méprendre aux détecteurs de métaux portatifs que les douaniers passent sur un corps. Ils sont noirs et munis d'un écran bleu qui affiche les données.

Le vérificateur permet de connaître la race magique d'un humain. Tant qu'un enfant doté n'a pas fait son aveu, l'appareil n'est pas en mesure de connaître son pouvoir. Les parents doivent passer par le site de la Triade et stipuler la nature du pouvoir de leurs enfants.

Les parents qui s'y refusent recevront la visite d'un contrôleur de la Triade. (s'ils se refusent à le faire, c'est que certains parents croient -à tort ou à raison- que le pouvoir de leur enfant peut intéresser la Triade.)

Ressentir la nature d'un individu.


Seuls les théologiens ressentent la nature de tous les individus.
Les païens, eux, ressentent une sorte de connexion face à un autre païen.
Les thusiens et les communs  n'ont pas le moyen de deviner la race d'un individu.

Cependant, la jugeote permet parfois de lever le voile :
- une personne qui bouge trop vite, on peut suspecter un thusien
- une autre qui trempe son doigt dans son verre d'eau puis commence à mouiller ses tempes en murmurant, soit elle est foncièrement cinglée, soit il s'agit d'un théologien à cheval sur les rituels culturels.
etc.

Un thusien qui boit au cou, c'est tabou.


On appelle cela "boire à la source" et si les gens vous voient le faire....eh bien, ce serait comme d’assister à des ébats amoureux en direct (pour rester poli).

Le sixième sens reste un mystère.


Il touche de manière aléatoire les communs et on ne sait toujours pas pourquoi certains l'ont et d'autres pas.

Il n'y a pas de fêtes publiques magiques.


Trop risqué. Les coutumes magiques sont plus liées à des traditions qui ne se suivent plus trop. En revanche, on a pris l'habitude de célébrer les fêtes entre dotés, à la maison, chez la famille ou dans des lieux pour informés.

Pas mal de fêtes folkloriques sont issues des traces laissées durant l'histoire par les informés. (exemple : halloween.)

___________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
notitia
Messages : 187


Carte ID
Métier:
Disponibilité RP:
Talents/Pouvoirs:
MessageSujet: Re: → Le quotidien des informés   Mer 28 Fév - 17:25




petites anecdotes de vie.

(lecture facultative)

Le chapon (The capon)

Au fil des époques, les informés ont développé une petite mimique.
Quand un informé comprend qu'il à affaire à un autre informé ou à un doté en face de lui (exemple de deux païens)  il fera une petite "révérence". On l'appelle la révérence du "chapon" Les hommes feront mine d'ôter un chapeau, et les femmes de tenir les côtés de leur robe. Et ce, même si vous ne portez pas de robe, ni de chapeau (en cela, la chose est plutôt marrante à voir surtout quand il y a beaucoup de lambdas autour  Very Happy )
Si le doté est un lambda, il ne comprendra rien du tout.
Tout le monde ne le fait pas, évidemment. Et puis ...on est pas tous des théologiens !



T'es vraiment un lambda toi ! ( you're really a lambda, isnt it ?)

Quand quelqu'un ne comprend pas quelque chose, ou est un peu lent à la détente, on a l'habitude d'utiliser l’expression "t'es un lambda ou quoi?!"
Ce n'est pas très sympa, et il vaut mieux éviter de le dire dans un lieu de justice ou géré par la Triade... pas mal de têtes pourraient se retourner.

J'en ai fait des rites (make rites)

En gros, ça signifie "j'en ai fait des tonnes".

Par les jupes du théologien ! (theologian's pants!)

Souvent prononcé par les vieux, c'est devenu un peu ringard. Terme utilisé par montrer la surprise.

Bloody mery ! (mais certains disent mary)

Montre l'exaspération et l'étonnement. Terme devenu à la mode, tellement que les lambdas en ont créé une histoire à propos d'un fantôme qui vous hanterait si vous le répétez treize fois. Sinon, on retrouve aussi son cocktail thusien... délicieux !

Aussi expressif qu'un no face.

Se dit de quelqu'un qui ne trahit pas beaucoup d'émotions...

___________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
→ Le quotidien des informés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’impunité au quotidien
» Magie pratique au quotidien
» & les emmerdes du quotidien. [Sil]
» Un peuple informé est un peuple puissant !
» Aimez vous lire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infernum :: ∫ À la frontière ∫ :: Au Commencement :: ➲ L'univers en bref-
Sauter vers: